Et si les dispositifs numériques outillaient, venaient renforcer les dynamiques locales de transitions écologiques ?
C’est le but d’Agir Local, un défi du programme Transitions² lancé par la FING.

Lors du Forum des Interconnectés de décembre, la FING animait un atelier de prospective créative, prenant la forme d’une chasse aux données environnementales des territoires avec une quinzaine de participants, dont Alter Carto et Open Data France.
Comment associer citoyens et acteurs publics à la transition écologique de leurs territoires ? Dans quelle mesure les données peuvent-elles ouvrir de nouvelles voies pour atteindre cet objectif ?

L’atelier a commencé à identifier, cartographier, collecter l’« univers de données » actionnables pour outiller les stratégies énergétiques & écologiques des territoires en collaboration avec les citoyens.

1. “Qu’est-ce qui est important pour vous et qui ne se passe pas toujours bien et qui devrait être amélioré sur votre territoire en matière environnementale ?”

Plusieurs thématiques ont été évoquées :
• Qualité de l’air : manque de moyens d’agir, les taux dépassent, que faire, on constate, on dit « restez chez vous »

-> Relier à la santé
-> déplacements à vélo

• Alimentation : touche toutes les générations. Agit sur la santé.

->touche toute la chaîne
->nos enfants mangent mal
->hospitalier

• Échelle du quartier / énergie positive
• Relocalisation et production locale. Réparabilité.
• Pollution sonore
• Changements de comportement. On fonctionne à l’aveugle. On ne sait pas quelle est notre contribution personnelle à la dégradation/contribution. Smart grid/ logement = + complexe. Les usagers s’amusent avec leur tableau de bord puis laissent tout tomber.

Remarques
• Le cloisonnement apparent des thématiques explose assez vite : qualité de l’air et de l’eau / alimentation / mobilité
• La question des échelle se révèle centrale, besoin de masse.
• Les données sont collectées « là où sont les gens » elles sont dynamiques (santé, mobilité)
• Un diagnostic est nécessaire (attention à ne pas faire porter à un individu ce qui n’est pas à sa charge, mais résulte d’une stratégie)
2. Des défis possibles à saisir pour changer

a) Réduire l’empreinte des individus /détruire les légendes urbaines
b) Multiplier par 10 les vélos, diviser par 10 les voitures
c) Circuits courts, à relocaliser ?
d) Améliorer la qualité de l’air, réduire la pollution sonore

Il a été finalement choisi de se concentrer sur 3 défis : Relocalisation et circuit court, Vélo et mobilité, Changement des comportements et parcours  individuel (Un agenda 21 du citoyen).

L’objectif était d’identifier les leviers informationnels nécessaire pour relever les défis (ex : j’ai besoin, pour relever ce défi, de connaître un peu mieux le trafic des voitures, les habitudes des citoyens…).  Les schémas ci-dessous en rendent compte.

Vlo_mobilit
Relocalisation_et_circuit_court (1)
Lagenda_21_du_citoyenchangement_des_comportements
logo-fing1
logo_interconnectes-new